Yvan Bourgnon est reparti : objectif La Guadeloupe

Vous avez bien lu le communiqué de presse publié hier: c’est en solitaire qu’Yvan Bourgnon vient de s’engager dans la traversée de l’Atlantique sur son catamaran de sport.

Yvan confronté à un contre-temps que personne n’aurait imaginé

Comme annoncé il y a quelques temps, Vincent Beauvarlet a décidé, d’un commun accord avec Yvan, de quitter l’aventure. Yvan m’a encore récemment confirmé que cela fait partie des aléas d’un tel projet, qu’ils ont pris cette décision ensemble et se sont quittés en bons termes. Tous nos vœux à Vincent pour la suite de sa carrière sportive.

De façon plus inattendue, le sponsor principal du défi, a renoncé à associer son image au projet d’Yvan.

En l’espace de quelques jours notre compatriote s’est ainsi trouvé confronté à la double problématique de se faire accompagner d’un nouvel équipier et de parer à la soudaine disette économique induite par le retrait du principal bailleur de fonds.

‘En Avant Toute’ et ‘Néodis’ confirment et renforcent leur engagement

Dès qu’Yvan m’a fait part de ces difficultés, je me suis empressé de le rejoindre aux Canaries pour lui apporter quelque soutien moral et lui confirmer que – conscient dès le premier jour de la complexité de son projet – en aucun cas je ne le laisserais tomber. Après consultation de mon équipe, j’ai rapidement pu lui confirmer qu’En Avant Toute va de l’avant (le contraire eût été un comble) et, de surcroît, augmente son apport financier.

Néodis a également confirmé à Yvan qu’il ne remettait pas son engagement en question.

Yvan fait le choix de naviguer en solitaire

Immobilisé aux Canaries le temps de formaliser les conditions du retrait du sponsor principal et d’organiser la suite du défi, Yvan a tenu à vérifier s’il était possible de modifier l’équipement du catamaran de façon à envisager une navigation en solitaire.

L’équipement en question consiste en un pilote automatique permettant de tenir le cap pendant que le navigateur est occupé à gérer la voilure, faire le point, procéder à d’inévitables réparations, actionner la pompe du désallinisateur, pêcher, s’accorder un peu de repos,…

Avec l’aide précieuse de Siegfried Levayer, il a équipé le bateau d’un vérin électrique commandé par un compas magnétique, relié aux gouvernes par un ingénieux système de cordages et alimenté par des batteries dont la charge est assurée par un panneau solaire additionnel.

Il est reparti…

Ainsi équipé Yvan vient de s’engager en solitaire dans la première longue étape de son périple: la traversée de l’Atlantique.

Bravo l’Ami, nous sommes de tout cœur avec toi.

Christian Erard (En Avant Toute)