We have a dream

S’engager sur un tour du monde inédit

Lorsque l’on a franchi le Cap Horn ou à peu près tout fait avec une planche de windsurf, que l’on a testé les plus belles formules 1 des mers ou piloté des magnifiques avions, quoi de plus normal que de se réveiller un matin avec l’envie de voir encore plus grand, encore plus fou : se mesurer au large avec pour seule embarcation un catamaran de sport non habitable ?! A l’âge de 12 ans, Yvan largue les amarres pour un tour du monde en famille. Quant à Vincent, enfant, c’est en solitaire, sur son petit bateau qu’il part pêcher la journée, revenant tard le soir et ne rêvant que d’une chose : partir loin, au milieu des océans. Alors à 42 et 39 ans, l’appel du large se fait à nouveau sentir. Envie de laisser derrière soi des rythmes de vie de dingues, les difficultés du quotidien, les moments durs qui ont marqué leurs existences. « On se relève face au monde mais se relève t-on face à soi-même ? » se questionne Vincent. « Prendre le temps de réfléchir à ce qui est essentiel dans la vie, de penser aux vraies valeurs, à ses enfants, à sa famille, à ce qu’on veut faire de nos vies. » relance Yvan. La quête du plaisir, l’envie de simplicité, de retrouver un peu de tranquillité au milieu de l’océan avec un bon copain, voilà ce qui finalement a poussé ces deux aventuriers à repartir. Sur un coup de tête certes, mais sans doute aussi pour réfléchir, se poser les bonnes questions, faire un point sur la vie.