Vacation du 23 Mars

Yvan se rapproche de la Polynésie, plus que 500 miles à parcourir jusque Nuku Hiva !

Il a dépassé le cap des 2/3 de la traversée, et surtout la barre symbolique du premier tiers de son tour du monde !  Un grand Bravo pour cette performance hallucinante !

Mais il n’a plus de vent depuis 2 jours…

La rotisserie

Une chaleur écrasante, qu’Yvan subit en ne disposant que de très peu d’ombre à bord. Seulement quelques heures le matin. Dans ces conditions il lui est impossible de dormir pendant la journée, et malgré les vêtements longs et le chapeau vissé sur la tête, il a attrapé une grosse insolation.

Mais cela n’attaque absolument pas le moral de notre aventurier, il relativise la situation et prend son mal en patience.  Il est vrai que sans prévision météo fiable Yvan ne sait pas combien de temps il restera encore englué dans l’anticyclone ou il se trouve.

A bord tout va bien, pas d’aggravation du pilote ni du safran, quelque petites bricoles à réparer, par contre les réserves d’eau douce diminuent sérieusement, Yvan doit faire attention à ses ressources. Il dispose d’un dessalinisateur à bord, utile quand il ne pleut pas comme actuellement, mais l’utiliser induit un effort physique assez intense, notamment en plein cagnard…