RETOUR SUR LE WEEK END DU 15 MARS :

Samedi Yvan nous informe qu’il a tapé un objet durant la nuit et son safran babord a explosé sous le choc ! C’est une avarie sérieuse, Yvan ne dispose plus que d’un seul safran pour traverser le Pacifique… Il se retrouve dans la même configuration qu’en Atlantique, mais avec cette fois beaucoup plus de distance à parcourir. Il va falloir veiller sur cette pièce indispensable et la préserver au maximum. Sa perte ou casse serait extrêmement dommageable.

Et pas plus de soleil que les jours précédents, Yvan n’arrive toujours pas à faire sécher ses vêtements…

Joint le lendemain Yvan garde le moral ! Il progresse assez vite malgré son avarie de safran, poussé par 15-20 nœuds de sud-est, avec des grains.

Malheureusement le pilote automatique bâbord ne fonctionne plus ! Et Yvan n’a plus d’hameçon pour pêcher, mais il dispose heureusement d’assez de nourriture. Par contre le stock d’eau douce diminue, il va falloir récupérer un maximum de litre lors des prochains grains…