Interview de Philippe Guigne

INTERVIEW DE PHILIPPE GUIGNE, créateur de VIRTUAL REGATTA., le plus grand site nautique virtuel mondial. Vous pouvez y retrouver Yvan sur son tour du monde.

Philippe est passionné de voile et a navigué quelques années en temps que pro (il remporte le tour de France à la voile en 1997, champion de France universitaire… )

 

« Nous avions envie d’avoir le Défi d’Yvan Bourgnon autour du monde sur Virtual Regatta tout d’abord pour la dimension sportive et humaine, on aime évidemment les grands défis ! Et là, on peut dire que c’est un très grand défi, c’est quand même assez incroyable d’oser se lancer dans une telle aventure ! Je suis marin moi aussi, du coup quand Yvan m’a parlé de son projet, j’ai trouvé ça tellement incroyable, et je me suis dit que j’avais envie de participer à ma manière à cette aventure en produisant l’événement sur Virtual Regatta.

On y fait le jeu du Vendée Globe, de l’Ocean Race, l’America’s cup, etc… et ce que fait Yvan, pour moi c’est quelque chose d’exceptionnel et je suis très heureux de faire partie de son défi à ma manière.

En plus le parcours de son défi est super intéressant pour le jeu. Les joueurs aiment voir ce mélange de course longue distance et de course plus courte. Si on regarde un défi comme celui-ci, ce qui est assez génial pour nous c’est que c’est un événement qui allie des très grandes étapes en terme de durée ( sa traversée de l’Atlantique par exemple ) et en même temps des étape beaucoup plus courtes, et c’est cette variété qui est appréciée par les joueurs. On atteint déjà le chiffre de 35000 joueurs sur le défi d’Yvan !

Nous avons fait de la voile virtuelle quelque chose de très important dans le monde d’aujourd’hui, Virtual Regatta c’est le plus gros site nautique au monde. Je suis extrêmement fier d’avoir réussi à amener la voile à autant de gens.

`Je suis assez admiratif des gens qui prennent des risques pour faire avancer l’histoire. C’est le cas d’Yvan avec son défi, faire le tour du monde sur un cata de sport, à l’ancienne, c’est aussi dingue que Bombard qui traverse l’Atlantique à l’époque, je trouve ça considérable comme exploit.

D’ailleurs quand Yvan va en mer, je prends des infos régulièrement, je suis un peu inquiet quand même ! Surtout à cause de la météo.

Aujourd’hui lors des différentes courses, avec les infos météo qu’on reçoit en mer, on arrive à éviter le pire, et les mecs ne se font pas piéger par ça… Mais là Yvan… en revenant à la navigation à l’ancienne, sans météo, sans électronique, sans abri… c’est extrêmement courageux de faire ça.

Yvan : J’aimerai savoir, comment arrives tu à gérer tout ce que tu dois faire sur ce bateau tout seul ?

En tout cas tu as prouvé que techniquement c’est possible, et que tu as le talent pour le faire. J’espère que l’aléas météo ne te jouera pas un sale tour. On est avec toi et on croit en toi.

J’espère qu’avec les joueurs et l’engouement qu’il y a pour cet événement, nous contribuons à te donner la pêche !

 

J’aimerai passer un message aux internautes qui jouent sur Virtual Regatta : compte tenu du parcours et du côté extrêmement atypique de cet événement, nous nous excusons auprès des joueurs en ce qui concerne le planning qui change souvent… Mais c’est ça l’aventure ! On ne peut pas programmer des horaires précis, on essaye de s’adapter et nous faisons du mieux que nous pouvons. Merci à tous. »

Merci Philippe pour cet entretien, à très vite sur Virtual Regatta !

Propos recueillis par Nadia Chibani, le 18 janvier 2014.