Encore une journée éprouvante pour notre aventurier !

En effet après une série de 25 grains plus ou moins virulents mais tout à fait maniables, le vent est monté jusque 40 nœuds dans le 26ème et a surpris Yvan, alors sous grand-voile haute et spi au portant.

Malgré tous ses efforts pour contenir le bateau et diminuer en vitesse la voilure, Yvan a malheureusement constaté une grande fissure en haut de son mât, à environ 1.50m de la têtière. Celle-ci serait due à l’affalage en catastrophe du spi qui a chaluté, engendrant une tension énorme sur la drisse et donc sur le haut du mât.

Ce dernier n’est pas tombé heureusement, mais ce nouveau coup dur force le navigateur à la prudence et surtout à une allure moins rapide avec une surface de voile réduite au premier ris et sans utiliser son spi de tête pour conserver dans le meilleur état possible son espar jusqu’à l’arrivée en Guadeloupe ou des réparations seront effectuées.

Malgré cela Yvan garde le moral et continue sa route – doucement – vers Pointe-à-Pitre, encore distante d’environ 1000 miles.

Écouter le témoignage audio